09/02/2014

L'AMF du Québec met en garde contre les risques du Bitcoin

bitcoins ATMLa monnaie numérique est confrontée au défi d'être acceptée par les diverses autorités et les consommateurs. L'Autorité des marchés financiers (AMF) au Québéc a émies un avertissement sur les risques associés à cette crypto-monnaie, car des guichets automatiques de Bitcoins viennent d'être installés certaines provinces du Canada.

L'alerte publiée mercredi sur le site internet de l'AMF, met en garde les Québécois sur le fait que les Bitcoins ne sont pas couverts en vertu de son Fonds d'indemnisation des services financiers ou des fonds d'assurance-dépôts généralement applicable aux investissements traditionnels dans la région.

Dans le même temps, la banque centrale d'Indonésie n'a pas émis d'avertissement, elle a tout simplement déclaré que les monnaies numériques ne sont pas légales en Indonésie.

New York semble avoir adopté les perspectives positives de ces monnaies, après une réunion des représentants de l'État qui a abouti à des règlements "Bitlicenses". NY a obtenu son premier Bitcoin ATM.

De l'autre côté du globe, la plus grande bourse de Bitcoin en Chin, BTC China affirme avoir repris ses activités suite à une ré-interprétation de la Banque populaire de Chine de l'orientation de la réglementation applicable. Les Chinois sont donc en mesure d'échanger des Bitcoins.