21/08/2013

L'Allemagne devient le premier pays à réglementer le Bitcoin

allemagne,bitcoinLe ministère des Finances Allemand considère les Bitcoins comme une "unité de compte" - ce qui signifie qu'une licence de la BaFin est obligatoire et que les transactions en Bitcoin seront assujettis à la TVA ...

Le ministère des Finances en Allemagne a déclaré dans une annonce officielle que la monnaie numérique Bitcoin est un "Rechnungseinheiten als Finanzinstrument", ou une unité de compte. Juridiquement le Bitcoin n'est pas considéré comme de l'argent "réelle", mais comme un moyen de paiement réglementé et soumis aux règles de l'argent.

Alors qu'est-ce que cela signifie ?

1) Règlementation de l'utilisation du Bitcoin. Les entités impliquées dans la vente ou l'échange de Bitcoins auront besoin d'être autorisés par le régulateur financier allemand (BaFin), avoir un minimum requis de 730 000 € de capital, des procédures anti-blanchiment etc.

2) Imposition des Bitcoins. Les transactions commerciales seront soumises à 19 % de TVA en Allemagne. (7 % pour les articles comme la nourriture, les livres et les fournitures médicales). Les transactions de Bitcoin privés entre particuliers devraient être exemptées.

3) Ouverture de l'utilisation du Bitcoin à travers l'Europe. Grâce à la directive MIF, les entreprises qui s'installent en Allemagne pourront être reconnues comme "vendeur réglementé de Bitcoins" dans l'UE.

Qu'est-ce que cela signifie pour les Bitcoiners et les courtiers en bitcoin ? Eh bien, nous considérons cela comme un pas en avant important dans la légitimation du Bitcoin comme une "bonne" monnaie, ouvrant la porte à des marchands de toutes sortes - en ligne et hors ligne - qui pourront accepter le Bitcoin comme moyen de paiement.

21/09/2012

La réglementation des brokers forex en Afrique du Sud

FSB.jpgMarkets.com a rejoint la liste croissante des courtiers forex réglementés par le conseil sud-africain pour les services financiers (FSB). La nouvelle licence de Markets.com marque une tendance chez les courtiers forex pour être entièrement réglementés en Afrique du Sud. Nous avions précédemment vu Saxo Banque ouvrir un bureau à Johannesburg en début d'année ainsi que le courtier CFD bulgare Deltastock.

L'intéret pour les brokers d'être réglementés en Afrique du Sud est double : ils peuvent commercialiser les services dans l'ensemble de l'Afrique et résoudre des questions de réglementation.

La FSB permet aux citoyens d'ouvrir des comptes auprès des courtiers étrangers, mais les courtiers introducteurs (IB) locaux ne sont pas autorisés à promouvoir des brokers non réglementés par la FSB. En raison de l'augmentation des plaintes de clients locaux sur la fraude et les pratiques commerciales agressives des IB, le régulateur a enquêté sur la question et a découvert que généralement ces problèmes sont causés par des sociétés de courtages offshore. La FSB à donc demander aux organismes de réglementation des courtiers étrangers une liste des IB en Afrique du Sud. Au final, certains IB locaux ont reçu des amendes.

En plus des avantages locaux, la régulation de la FSB peut également être utilisé par les courtiers pour créer une présence au sein de la grande région d'Afrique de l'Ouest dans des pays tels que le Botswana, le Zimbabwe et la Zambie.

02/08/2012

Singapour change les règles pour les Hedges Funds

Singapour, monnaieL'autorité monétaire de Singapour (MAS) a introduit de nouvelles règles pour les gestionnaires de fonds opérant dans le centre financier de l'Asie. Les modifications des licences des gestionnaires de hedge funds seront misent en oeuvre ce mois-ci selon l'annonce du directeur général M. Ravi Menon.

La banque centrale a maintenu les portes grandes ouvertes pour les gestionnaires de hedge funds qui s'installent à Singapour. La réforme de Dodd Frank, la taxe Tobin et d'autres obstacles complexes aux États-Unis et en Europe ont rendu la vie difficile pour les gestionnaires. En 2010, le MAS de Singapour a permis aux petits fonds d'investissements d'opérer sans permis de gestionnaires de fonds.

Les nouvelles règles signifient que les gestionnaires, en dessous et au-dessus du seuil de 250 millions de dollars (200 millions $ US), devront faire face à certains changements. M. Menon a dit : "Toutes les sociétés de gestion de fonds devront répondre à une compétence accrue, la conduite des affaires et les exigences de capital en aAoût 2012. Ceux dont l'actif de gestion est supérieur à 250 millions devront être sous licence, tandis que ceux qui sont en dessous de ce seuil pourront fonctionner sous le régime de la "Société de gestion du Fonds social" qui remplacera le régime du "gestionnaire de fonds exonéré" existant. "En conséquence, les gestionnaires de fonds devront assurer la liaison avec le MAS au sujet de leur nouveau statut et de la mise en oeuvre des contrôles de conformité. "

Les nouvelles modifications pourraient rendre les opérations plus couteuses pour les gestionnaires de Singapour et les entrainer à Hong Kong. Singapour et Hong Kong font la course pour conquérir leur position en tant que capital financière de l'Asie.

L'industrie des hedges funds à Singapour a augmenté à 43 milliards de dollars fin 2009, de 10 milliards de dollars en 2005, selon la banque centrale. Il y a environ 320 hedge funds à Singapour contre moins de 20 en 2001, selon les MAS.

Le nombre des hedges funds supervisés autorisés par la Securities and Futures Commission de Hong Kong ont augmenté à 542, près de cinq fois plus quand 2004, selon un rapport de l'organisme de réglementation. Le total de l'actif géré par l'industrie s'élevait à 55,3 milliards de dollars à compter du 31 mars 2009, six fois plus quand 2004.

Singapour est l'un des marchés les plus dynamiques pour le trading sur marge. Le Sherpa Fonds a Singapour qui traite les devises sur le forex fait partie du top 10 FX, donnant aux investisseurs un rendement annuel moyen de 15 %.