03/01/2014

Les 10 scandales bancaires en 2013

banques

Cette année a été un tourbillon d'annonces choquantes et de scandales bancaires ont été découverts dans certains de pays.

10. Les banques entrent dans les foyers

Les entrepreneurs indépendants (typiquement les travailleurs faiblement rémunérés, sans formation) qui travaillent indirectement pour les banques ont été autorisés à entrer dans les propriétés "abandonnées" pour faire l'entretien et les réparations simples. Cependant, un certain nombre de ces maisons étaient encore occupées par les propriétaires qui ont prétendus avoir changé les serrures à cause de voles d'objets précieux.

9. Wells Fargo et Bank of America poursuivis pour 2,150,000 $

L'autorité de régulation financière industrielle FINRA, la plus grande entreprise indépendant de réglementation des valeurs mobilières, a condamnée à une amende 2,150,000 $ les divisions de courtage de Wells Fargo et Bank of America sur des allégations selon lesquelles la Banque a vendu à des taux variables des fonds de prêts bancaires qui ont augmenté les options de risques choisis par les clients.

8. Wells Fargo a payé 42,000,000 $ à l'alliance nationale de l'habitation

Wells Fargo a accepté de régler une amende sur les allégations selon lesquelles la banque a délibérément négligé le maintien et la commercialisation des maisons saisies dans les quartiers noirs et latinos, à l'échelle nationale, pour 42 millions de dollars.

7. TD Bank a versé 52,500,000 $ de règlement lié à un système Ponzi

La Securities and Exchange Commission et le Bureau de contrôle de la monnaie ont été attribués une amende de 52,5 millions de dollars à la TD Banque pour des activités suspectes dans les comptes liés à une combine Ponzi de 1,2 milliards de dollars et pour avoir menti sur les comptes en pourparlers avec des investisseurs.

6. HSBC paye 2,5 milliards de dollars de dommages-intérêts pour une fraude

Household International, une société de prêts hypothécaires et de cartes de crédit, a fait de fausses déclarations au sujet de l'entreprise pour induire en erreur les investisseurs et gonfler son cours de bourse artificiellement. La société a également utilisée des pratiques de prêts d'éviction pour augmenter les ventes. HSBC, qui a absorbé la société en 2002, a accepté de payer $ 2,5 milliards en dommages-intérêts à des milliers d'anciens actionnaires de Household International.

5. Dix grandes banques condamnées pour des abus sur des propriétaires

JPMorgan Chase, Bank of America, Wells Fargo et, parmi les autres grandes banques, ont accepté de payer 8,5 milliards de dollars pour avoir exclue à tort des propriétaires qui avaient le droit de rester dans leurs maisons.

4. JPMorgan Chase dans l'eau chaude

JP Morgan Chase & Co a payé 920 000 000 $ de sanctions pour une perte de trading de 6,2 milliards de dollars causée par une violation des lois sur les valeurs mobilières. La banque a également accepté de rembourser les consommateurs qui rencontrent un traitement injuste de manipulation erronée de la banque de recouvrement de créances de cartes de crédit.

3. Manipulation internationale du marché des changes (scandale du Libor)

En novembre, une enquête s'est élargie pour inclure 15 des plus grandes banques, dont Barclays, Citigroup, Deutsche Bank, Goldman Sachs, JPMorgan Chase et UBS concernant la collaboration qui a eu lieu entre les traders forex des banques pour manipuler les taux de change de référence, entraînant des coûts plus élevés pour les fonds de pension, fonds communs de placement, sociétés multinationales et d'autres clients de la banque qui achètent et vendent des devises.

2. Bank of America est la banque la plus corrompue?

En janvier, Bank of America a acceptée de payer 11,000,000,000 $ à Fannie Mae pour régler les réclamations faites en connaissance de cause sur de mauvais prêts hypothécaires avant la crise financière de 2007, et pour avoir vendu ces prêts hypothécaires au gouvernement, provoquant d'importantes pertes à Fannie Mae lorsque les emprunteurs ont manqué. Selon six anciens employés : "On nous a dit de mentir aux clients. Les dirigeants nous ont régulièrement dit de retarder le processus de modificaction des prêts." Les allégations indiquent également que BofA a payé des primes en espèces aux membres du personnel de la banque qui ont poussé les clients dans la forclusion.

1. Décès d'un stagière de Bank of America

Le stagiaire Moritz Erhardt, a été retrouvé mort dans la douche après avoir travaillé trois nuits blanches consécutives. L'homme de 21 ans a subi une crise d'épilepsie. Les pratiques de bizutage de fin de nuit et les heures de travail ne sont pas rares dans le secteur bancaire.

21/08/2013

L'Allemagne devient le premier pays à réglementer le Bitcoin

allemagne,bitcoinLe ministère des Finances Allemand considère les Bitcoins comme une "unité de compte" - ce qui signifie qu'une licence de la BaFin est obligatoire et que les transactions en Bitcoin seront assujettis à la TVA ...

Le ministère des Finances en Allemagne a déclaré dans une annonce officielle que la monnaie numérique Bitcoin est un "Rechnungseinheiten als Finanzinstrument", ou une unité de compte. Juridiquement le Bitcoin n'est pas considéré comme de l'argent "réelle", mais comme un moyen de paiement réglementé et soumis aux règles de l'argent.

Alors qu'est-ce que cela signifie ?

1) Règlementation de l'utilisation du Bitcoin. Les entités impliquées dans la vente ou l'échange de Bitcoins auront besoin d'être autorisés par le régulateur financier allemand (BaFin), avoir un minimum requis de 730 000 € de capital, des procédures anti-blanchiment etc.

2) Imposition des Bitcoins. Les transactions commerciales seront soumises à 19 % de TVA en Allemagne. (7 % pour les articles comme la nourriture, les livres et les fournitures médicales). Les transactions de Bitcoin privés entre particuliers devraient être exemptées.

3) Ouverture de l'utilisation du Bitcoin à travers l'Europe. Grâce à la directive MIF, les entreprises qui s'installent en Allemagne pourront être reconnues comme "vendeur réglementé de Bitcoins" dans l'UE.

Qu'est-ce que cela signifie pour les Bitcoiners et les courtiers en bitcoin ? Eh bien, nous considérons cela comme un pas en avant important dans la légitimation du Bitcoin comme une "bonne" monnaie, ouvrant la porte à des marchands de toutes sortes - en ligne et hors ligne - qui pourront accepter le Bitcoin comme moyen de paiement.

21/09/2012

La réglementation des brokers forex en Afrique du Sud

FSB.jpgMarkets.com a rejoint la liste croissante des courtiers forex réglementés par le conseil sud-africain pour les services financiers (FSB). La nouvelle licence de Markets.com marque une tendance chez les courtiers forex pour être entièrement réglementés en Afrique du Sud. Nous avions précédemment vu Saxo Banque ouvrir un bureau à Johannesburg en début d'année ainsi que le courtier CFD bulgare Deltastock.

L'intéret pour les brokers d'être réglementés en Afrique du Sud est double : ils peuvent commercialiser les services dans l'ensemble de l'Afrique et résoudre des questions de réglementation.

La FSB permet aux citoyens d'ouvrir des comptes auprès des courtiers étrangers, mais les courtiers introducteurs (IB) locaux ne sont pas autorisés à promouvoir des brokers non réglementés par la FSB. En raison de l'augmentation des plaintes de clients locaux sur la fraude et les pratiques commerciales agressives des IB, le régulateur a enquêté sur la question et a découvert que généralement ces problèmes sont causés par des sociétés de courtages offshore. La FSB à donc demander aux organismes de réglementation des courtiers étrangers une liste des IB en Afrique du Sud. Au final, certains IB locaux ont reçu des amendes.

En plus des avantages locaux, la régulation de la FSB peut également être utilisé par les courtiers pour créer une présence au sein de la grande région d'Afrique de l'Ouest dans des pays tels que le Botswana, le Zimbabwe et la Zambie.